Vos questions

Retrouvez ici toutes les questions émises par les participants sur le projet de création d'un nouvelle ligne de métro depuis l'ouest de l'agglomération lyonnaise.

vos questions

Filtrer :

  • Ayant habité le plateau du 5ème, pendant 42 ans rue cdt charcot, puis point du jour et rue des noyers, nous avons bien évidemment constaté l'augmentation de vehicules sur les communes de l'ouest Lyonnais. A notre retraite nous avons déménagé à Grézieu la Varenne pour une maison.
    Votre projet répond tout à fait aux flux de circulation surtout le matin, je ne serai peut-être pas là pour le voir, mais avez vous imaginé un prolongement à Craponne qui devient complètement saturé par les villages des monts du Lyonnais et les nouvelles constructions d'immeubles. Merci

    Autres

    Autres

    Le projet a été amorcé au travers de l’inscription dans le PDU 2017-2030 de l’étude d’une liaison métro pour relier l’ouest de l’agglomération lyonnaise au centre, au titre de l’action 3.2 « Poursuivre le maillage du réseau structurant des transports collectifs urbains », de l’axe stratégique 3 « Des transports collectifs performants et attractifs ».
    En application de ces orientations, les premières études ont été programmées dans le cadre du plan de mandat 2015-2020, portant sur l’opportunité et la faisabilité du projet depuis le centre ville de Lyon vers Alaï.
    La concertation a pour objet de prendre en compte les attentes du public quant tracé dans le secteur concerné.
    Le projet de ligne E de métro propose de desservir l'ouest de l'agglomération grâce à un mode de transport performant, ce dont ce territoire ne dispose pas à ce jour. Si des besoins sont exprimés pour une desserte plus à l'ouest, ceux-ci seront analysés et mis en exergue dans le bilan des garants.
    Le SYTRAL attend aussi de la concertation qu'elle l'éclaire sur les besoins et attentes en termes d'intermodalité, notamment pour poursuivre le maillage du territoire en amont du terminus, via son réseau de bus et des accès modes actifs confortés.
    A ce stade, rien n'est figé ; le mode métro est un mode évolutif, qui a la capacité d'absorber une fréquentation supérieure, et donc de prolonger la ligne plus à l'est et/ou plus à l'ouest.

  • Serait il possible de prévoir des parkings relais vers Tassin Bourg pour les communes adjacentes (champagne au mont d'or, ecully) ?

    La connexion aux autres modes de transport

    Autres

    A ce stade des études, un parc relais est envisagé dans le secteur Alaï. Nous notons votre intérêt pour un parking relais plus au nord. Au delà de l'accessibilité du terminus en véhicules particuliers, qui encombrent rapidement les voiries, nous travaillerons à une bonne accessibilité en bus, plus performant et moins polluant au passager transporté, aux piétons et aux vélos, ainsi qu'à l'ensemble des modes actifs.

  • Bonjour,

    Après découverte des tracés, je comprends mieux pourquoi il y a un débat d'organiser pour départager le scenario retenu. Cependant, je m'étonne qu'une troisième solution, qui semblerait apporter les avantages des deux solutions n'ait pas été retenue.
    En effet, si, dans le scenario "Alaï < > Hôtel de Ville", un arrêt à Saint Jean, avec correspondance avec la ligne D, était, nous aurions alors une solution avec tous les avantages des deux scenarii. Il y aurait une correspondance avec la ligne A (à Hôtel de Ville), avec la la ligne D (à Saint Jean), et une meilleure prise en charge du Vieux Lyon (à Saint Paul notamment) et du quartier d’Hôtel de ville.

    Cette solution n'est-elle donc pas envisageable ?

    En vous remerciant.

    Le tracé et l'implantation des stations

    Autres

    Les avantages que vous citez : correspondance avec la ligne D, en plus des lignes A et C et réalisation de la connexion Hôtel de Ville - Vieux Lyon, sont effectivement intéressants.
    Lors des études de faisabilité, une nouvelle station à Vieux Lyon a été étudiée (cf. pp 107 à 113 du dossier de concertation). Plusieurs contraintes fortes ont été mises à jour : complexité de la réalisation de la station Vieux Lyon sur le parvis de la Cathédrale, induisant des aléas de planning et des risques d'augmentation du coût.
    Dans le cadre des études préliminaires, l'opportunité d'une station à Vieux-Lyon, dans le scénario Hôtel de Ville pourra être à nouveau confrontée à sa faisabilité technique et à son intérêt dans le maillage territorial (fréquentation, attractivité/ exploitabilité, risques et impacts potentiels, coût, délais, desserte et cohérence avec le développement urbain, évolutivité géographique, etc.). En première approche, cette station serait très profonde, car le tunnel de la ligne E devra passer sous celui de la ligne D (avec un écart entre les deux d'une quinzaine de mètres ). En effet, s'il passait au-dessus, la cathédrale serait ensuite un obstacle.

    C'est dans le cadre du bilan de la concertation que le SYTRAL décidera des suites données au projet, basées sur les enseignements de la concertation, et décidera, le cas échéant, d'études complémentaires.

  • A quand la prolongation de la ligne D apres la gare de Vaise. Sur les quais de Saone se sont implantees beaucoup d'entreprises, des habitations et il y a la sortie de Teo. Ce quartier est tres mal desservi, beaucoup de bouchons ce qui n,incitent pas les gens a prendre les TCL car ils sont confrontes au meme probleme de circulation. Un couloir de bus ferait dans un premier temps l'affaire.

    Le tracé et l'implantation des stations

    Autres

    Un prolongement de la ligne D après gare de Vaise n'est pas à l'étude aujourd'hui. Cependant, afin d'accompagner les dynamiques urbaines de l'agglomération telles que décrites dans les SCOT et PDU à horizon 2030, des études prospectives quadrants ont été lancées sur les territoires Grand Ouest, Grand Est et Nord.
    Grâce à ces analyses des propositions pourront être réalisées dans le secteur que vous évoquez pour améliorer la desserte de transport en commun.

  • Bonjour,
    Est il envisagé une extension possible de cette ligne vers la Part Dieu en passant par Bellcour et via le cours Lafayette par exemple?
    Ça éviterait une rupture de charge pour ceux qui souhaiterai se rendre à la Part Dieu. Et aussivde faire une liaison "lourde" Part Dieu- Centre ville

    Le tracé et l'implantation des stations

    Autres

    Si des besoins existent de liaison directe entre Presqu'île et Part-Dieu, des connexions (avec correspondance, certes) sont déjà présentes aujourd'hui. Le projet de ligne E de métro propose de desservir l'ouest de l'agglomération grâce à un mode de transport performant, ce dont ce territoire ne dispose pas à ce jour.
    Pour autant, rien n'est figé ; le mode métro est un mode évolutif, qui a la capacité d'absorber une fréquentation supérieure, et donc de prolonger la ligne plus à l'est et/ou plus à l'ouest.

    C'est à l'issue de la concertation, sur la base du bilan rédigé par les garants, que les élus du SYTRAL délibéreront sur les enseignements de la concertation, et sur les éventuelles évolutions à apporter au projet.

  • D'abord félicitations pour votre organisation de cette concertation. Pour la qualité des supports et des intervenants.

    Ayant participé à la soirée atelier cartographique du 26 mars à Tassin, mon interrogation demeure sur la capacité du tracé vers l'Ouest s’arrêtant à ALAI à desservir à long terme l'Ouest lyonnais dont la croissance en population et activités ne fait nul doute pour les décennies à venir.

    A première vue la création de cette nouvelle ligne E sous la Saone , alors qu'il existe déjà la ligne D vers Gorge de Loup Vaise, le tram train vers St Paul et la ligne de chemin de fer depuis Perrache franchissant la colline de Fourvière, peut étonner.

    De plus sa relative courte longueur vers l'Ouest, sans doute due à l'importance de l'investissement que représente déjà sa création nouvelle sur tout son trajet depuis le centre ville, interroge.

    Sans revenir sur les scénarios multiples étudiés avant d'arriver à ce tracé à deux terminus en ville, on peut retenir combien sont déterminantes les options prises dans un projet pour faciliter son extension ultérieure. Preuve en est la quasi impossibilité de débrancher aujourd'hui depuis Gorge de Loup vers ce projet, du fait de la rupture de charge que représenterait le chantier. De la même façon, il a été renoncé à créer l'embranchement sous Fourvière lors du creusement de la ligne D du fait du planning et du surcout jugé rédhibitoire à l'époque, bien qu'il ait été prévu. Résultat tout est à reprendre depuis le centre ville !

    Ma question est relative au scénario du coup d'après, pour comprendre ce que vous intégrez dès aujourd'hui à ce projet de ligne E, pour permettre les extensions ultérieures vers Francheville, Craponne et Tassin de cette desserte métro. En effet, si l'on veut réellement réduire l'emprunt de la voiture individuelle dans l'Ouest lyonnais créer un parc relais à ALAI, rapidement engorgé probablement, n'évitera pas significativement l'usage vers le centre ville lyonnais des plus périphériques. Ces options bien que peu "payantes" aujourd'hui en apparence, conditionnent fortement le futur d'un vrai plan de désengorgement automobile de l'Ouest.

    ALAI ne devrait pas etre considéré comme un terminus "durable". L'embranchement ne devrait il pas se situer d'ailleurs au niveau de Ménival/Constellation pour alimenter Tassin et Craponne ? Cet embranchement devra être inscrit en dur dans le projet, et ne pas subir le même sort que celui sous Fourvière de la ligne D !

    Notons aussi que, sur la période, le déclassement du tunnel de Fourvière va fortement modifié la circulation automobile de l'Ouest et que cet équipement de ligne E devra aider à résorber le trafic automobile dérouté. Ce projet de ligne E et ses extensions vont donc devoir répondre durablement à cette question de l'augmentation du trafic automobile actuel, au détriment de la qualité de vie de l'Ouest. Là est l'enjeu, ...

    Merci de porter à notre connaissance vos éléments de réflexion ou d'études à ces sujets,
    cordialement

    Le tracé et l'implantation des stations

    Autres

    Le projet a été amorcé au travers de l’inscription dans le PDU 2017-2030 de l’étude d’une liaison métro pour relier l’ouest de l’agglomération lyonnaise au centre, au titre de l’action 3.2 « Poursuivre le maillage du réseau structurant des transports collectifs urbains », de l’axe stratégique 3 « Des transports collectifs performants et attractifs ».
    En application de ces orientations, les premières études ont été programmées dans le cadre du plan de mandat 2015-2020, portant sur l’opportunité et la faisabilité du projet depuis le centre ville de Lyon vers Alaï.
    La concertation a pour objet de prendre en compte les attentes du public quant tracé dans le secteur concerné.
    Le projet de ligne E de métro propose de desservir l'ouest de l'agglomération grâce à un mode de transport performant, ce dont ce territoire ne dispose pas à ce jour. Des besoins sont exprimés pour une desserte plus à l'ouest, ou pour une liaison directe jusqu'à Part-Dieu ; ceux-ci seront analysés et mis en exergue dans le bilan des garants.
    Le SYTRAL attend aussi de la concertation qu'elle l'éclaire sur les besoins et attentes en termes d'intermodalité, notamment pour poursuivre le maillage du territoire en amont du terminus, via son réseau de bus et des accès modes actifs confortés.
    A ce stade, rien n'est figé ; le mode métro est un mode évolutif, qui a la capacité d'absorber une fréquentation supérieure, et donc de prolonger la ligne plus à l'est et/ou plus à l'ouest.

    C'est à l'issue de la concertation, sur la base du bilan rédigé par les garants, que les élus du SYTRAL délibéreront sur les enseignements de la concertation, et sur les éventuelles évolutions à apporter au projet.

  • Bonjour,

    pourquoi ne pas plus sérieusement envisager un terminus à la Part-Dieu ?

    Le tracé et l'implantation des stations

    Autres

    Si des besoins existent de liaison directe entre Presqu'île et Part-Dieu, des connexions (avec correspondance, certes) sont déjà présentes aujourd'hui. Le projet de ligne E de métro propose de desservir l'ouest de l'agglomération grâce à un mode de transport performant, ce dont ce territoire ne dispose pas à ce jour.
    Pour autant, rien n'est figé ; le mode métro est un mode évolutif, qui a la capacité d'absorber une fréquentation supérieure, et donc de prolonger la ligne plus à l'est et/ou plus à l'ouest.

    C'est à l'issue de la concertation, sur la base du bilan rédigé par les garants, que les élus du SYTRAL délibéreront sur les enseignements de la concertation, et sur les éventuelles évolutions à apporter au projet.

  • Pourquoi ne pas aller a la part dieu.
    Ça permettrait aussi de faire un lien direct entre la Part-Dieu et la presqu'île.

    Le tracé et l'implantation des stations

    Hôtel-de-Ville

    Si des besoins existent de liaison directe entre Presqu'île et Part-Dieu, des connexions (avec correspondance, certes) sont déjà présentes aujourd'hui. Le projet de ligne E de métro propose de desservir l'ouest de l'agglomération grâce à un mode de transport performant, ce dont ce territoire ne dispose pas à ce jour.
    Pour autant, rien n'est figé ; le mode métro est un mode évolutif, qui a la capacité d'absorber une fréquentation supérieure, et donc de prolonger la ligne plus à l'est et/ou plus à l'ouest.

    C'est à l'issue de la concertation, sur la base du bilan rédigé par les garants, que les élus du SYTRAL délibéreront sur les enseignements de la concertation, et sur les éventuelles évolutions à apporter au projet.

  • Bonjour,

    Je pense qu'il est bien d'envisager la solution technique lourde (métro) quand cela est possible même si cela implique un délai dont seule une partie de la population sera en mesure d'en profiter.
    En revanche, avant de penser à comment rendre la ville plus attractive en ajoutant des espaces supplémentaires reliés au centre-ville pour accueillir toujours plus d'habitants, ne serait-il pas tout aussi judicieux de penser en parallèle à ceux qui y vivent déjà et qui doivent tous les jours passer par l'hyper-centre (Bellecour) sans pour autant avoir de lien ni avec le lieu de départ ni celui d'arrivée : EX Nord-Ouest (Vaulx en Velin) > Nord-Est (Vaise).
    Je pense que Lyon devrait aussi favoriser une desserte sous forme d'anneaux qui évitent l'engorgement de certains points qui deviendraient alors stratégiques en terme d'attaques terroristes, en plus de l'inconfort généré pour une majorité des usagers plutôt que de persévérer dans l'erreur franco-française de la centralisation à la manière de Châtelet.

    Est-ce que cela est aussi envisagé ?

    Sinon, pour en revenir au projet du métro E, à choisir entre Bellecour et Hôtel de ville, à titre personnel je choisis ce dernier, le premier étant à éviter pour le problème de saturation évoqué précédemment.

    Merci pour cette possibilité qui nous est donnée de nous exprimer.

    Le tracé et l'implantation des stations

    Hôtel-de-Ville

    Le réseau de transport en commun continue de se structurer.
    La ligne E prévoit effectivement de relier l'ouest de l'agglomération (Tassin, Francheville, le 5ème arrondissement) pour rejoindre la Presqu'île. Néanmoins, le développement de nos infrastructures n'est pas pensé uniquement sur ce schéma; par exemple le tramway T6, qui sera mis en service fin 2019 reliera le secteur de Gerland aux Hôpitaux Est; et le projet T6 Nord, dont la concertation débute en mai a pour objet de finaliser le maillage entre les Hôpitaux Est et la Doua.
    Plus globalement, les études quadrants (Grand Est, Grand Ouest et Nord), menées pour envisager les projets de transports nécessaires sur l'ensemble du territoire, ont bien pour objectif de proposer un maillage de l'agglomération en transport en commun entre les pôles d'attractivités qu'ils soient sur une modèle centre/ périphérie, ou entre les différentes centralités.
    Enfin, la capacité d'investissement du SYTRAL permettra de réaliser dans le prochain mandat d'autres projets que T6 Nord et la ligne E.

  • Bonjour,
    La construction de cette ligne prévoit elle des stations assez longues pour accueillir plus de 2 rames de métro ? Et avec partout des accès pour les personnes à mobilité réduite ? Même dans les rames ?
    Merci pour ce projet et cette concertation.

    Autres

    Point-du-jour

    La conception des stations prend en compte la possibilité d'intégrer des rames de métro de 4 voitures.
    Concernant l'accessibilité des personnes à mobilité réduite (PMR), les stations, tout comme le matériel roulant, seront adaptés à tout type de handicap. Le SYTRAL travaille en lien étroit avec les associations concernées, et notamment la CARPA, pour développer un réseau accessible.

    Dans le cadre de la concertation, un rendez-vous d'acteurs "handicap et accessibilité" a été organisé pour travailler avec les acteurs concernés.