Vos avis

Retrouvez ici tous les avis émis par les participants dans le cadre de la concertation préalable sur le projet de métro E.

vos avis

Filtrer :

  • Avis déposé par Monsieur Bonvalet

    Villeurbanne

    La connexion aux autres modes de transport

    Autres

    Concertation préalable Ligne E - Contribution officielle LVV

    La ligne E constitue un moment crucial de l’évolution du métro lyonnais. Le dossier du maître d’ouvrage fait apparaître une solution métro profonde, soit un investissement très conséquent pour les années à venir. Il convient de s’assurer que cet investissement permettra d’opérer les changements dictés par le défi climatique en matière de mobilité. En tant qu’association de représentation des cyclistes au quotidien, la Ville à Vélo promeut une mobilité sobre et responsable. Nous portons à la connaissance de la Maîtrise d’ouvrage le constat suivant :
    • Un tel investissement ne se justifie que s’il permet significativement un report des modes carbonés vers le métro, à pied, à vélo, et en transport collectif plutôt qu’en véhicule individuel.
    • Ambitionner une intermodalité prioritairement tournée vers les modes actifs est un impératif qui n’apparaît pas dans les documents mis à notre disposition. Ce choix doit guider la programmation des stations, aménagements, notamment le terminus de la ligne E. La priorité donnée aux modes actifs ne concurrence en rien le rabattement TC lui aussi souhaitable et nécessaire.
    • Le prolongement à Part-Dieu nous semble opportun notamment pour inciter le report modal. De sorte, le métro formera une chaîne intermodale compétitive, et cohérente avec le train, dans lequel il est possible d’embarquer son vélo.

    Pour être efficiente la ligne E devra apporter des réponses efficientes et dimensionnées aux points suivants :
    - L’accessibilité cyclable aux stations, y compris à jusqu’à 10 km facilement praticables à vélo ou en VAE,
    - Le vélo à bord du métro devra être prévu ; tout comme dans plusieurs réseaux européens (Copenhague, Madrid…),
    - Le stationnement vélo dans les stations avec 400 places sécurisées extensibles à 800 au terminus Alaï et au minimum 200 places extensibles à 400 pour les autres stations de la ligne,
    - Les aménagements doivent permettre l’hébergement de services dédiés au vélo (information, réparation, vente/location, atelier participatif, café-vélo, vélo-école, etc.),
    - L’insertion du vélo en libre-service à proximité des stations.

    La solution vélo passe tout d’abord par la création d’itinéraires sécurisés, lisibles et capacitaires autour de l’ensemble des stations et notamment les stations terminus de sorte à étendre au maximum le rayon de pertinence du métro et de concurrencer la mobilité carbonée. En tant que Porte métropolitaine, une attention particulière doit être accordée à la station terminus Alaï, à son environnement et à ses itinéraires d’accès depuis le territoire. Les aménagements cyclables permettant d’accéder au site de la future station terminus sont actuellement discontinus et inégaux. Un travail doit être réalisé pour étudier et réaliser des connexions directes et sécurisées depuis Tassin, Craponne, St Genis les Ollières, Francheville, Vaugneray… Pour cela la Ville à Vélo souhaiterait que soient étudiées les possibilités d’aménagement, notamment via la réutilisation des tènements de la ligne FOL (http://www.marcalaindaniel.fr/FOL/Parcours1.html) en ce qui concerne Craponne et Vaugneray, et de la possible reconstruction d’une passerelle en lieu et place de l’ancien Viaduc. Mais également en aménageant tout itinéraire pertinent de sorte à favoriser le report cycliste vers le métro et à donner tout son sens à cette infrastructure.

    De par le monde de grands réseaux de métro offrent la possibilité d’embarquer son vélo parfois même durant les heures de pointe. Cela ne semble pas poser problème. A Lyon, des dispositions équivalentes existent déjà sur la ligne C et les funiculaires. Avec la ligne E se présente l’opportunité de développer un système de transport qui permette aux voyageurs d’embarquer un vélo non plié. Cela prend tout son sens au regard du relief et de la faible densité du territoire. La Ville à Vélo souhaite que cette fonctionnalité soit étudiée. Il apparait alors aussi nécessaire d’étudier la possibilité de mieux circuler, vélo à la main, dans les stations elles-mêmes, qui doivent prendre en compte la composante dans une démarche de conception universelle et inclusive (au même titre que les personnes à mobilité réduite, handicapées, avec poussettes, etc…).

    Le stationnement vélo dans les stations doit être attractif. D’une part des consignes à vélos doivent intervenir dans le parcours du voyageur, à l’intérieur des stations, être accessibles avec la carte de transport et être sécurisées et dimensionnées de manière ambitieuse. D’autre part ces consignes doivent être secondées d’arceaux vélos couverts et proches des flux, qui permettront d’accrocher pour une courte durée son vélo à proximité de l’entrée de la station.
    Les services dédiés au vélo sont la condition du développement d’un système vélo pérenne et permettent d’élargir le rayon d’action aux localités périphériques tout en offrant des opportunités d’insertion professionnelle et de développement économique.
    La ligne E doit enfin s’appuyer sur le réseau de vélo en libre-service qui permet pour une utilisation occasionnelle ou régulière d’étendre son rayon d’action à des visiteurs du monde entier.
    Nous vous remercions pour votre attention.

    Association La Ville à Vélo, membre de la FUB

  • Avis déposé par Monsieur Di-Jorio

    Villeurbanne

    Le tracé et l'implantation des stations

    Hôtel-de-Ville

    Bonjour,
    Je suis pour qu'il y ait le terminus à Hôtel de Ville afin que la Gare St Paul puisse être desservi.
    La Gare St Paul est pour moi un secteur commercial important du centre ville avec la présence des bouchons lyonnais.
    Vieux Lyon - St Jean est déjà desservi par le Métro D.
    Il manque une station sur ce côté de la Saône.
    Mon tracé idéal serait : Alaï => Ménival => Point du Jour => St Irénée => Gare St Paul => Hôtel de Ville => Prolongation directe d'Hôtel de Ville vers la Part Dieu dans l'idéal.

  • Avis déposé par Monsieur Bouvier

    Craponne

    La connexion aux autres modes de transport

    Alaï

    - Cette nouvelle ligne a vocation à offrir une alternative à la voiture dans le secteur TASSIN – cœur d’AGGLO ; mais pas à développer les trafics routiers en provenance des communes périphériques plus à l’ouest. Elle doit désengorger TASSIN-La-Demi-Lune et le centre de l’agglomération, faciliter l’accès au centre de l’agglomération depuis ALAÏ et TASSIN-La-Demi-Lune ; mais non pas développer davantage les déplacements routiers (hors transports en communs) de l’Ouest lyonnais vers ALAÏ : ceux-ci doivent au contraire être contenus, donc sans offre routière plus importante,
    - Développer les infrastructures routières d’accès à ALAÏ depuis les communes à l’ouest, cela n'irait pas dans le sens des politiques de transition énergétique. Ce serait aussi fuite en avant qui conduirait à terme à saturation de cette nouvelle infrastructure et ce serait enfin pénaliser ces communes en engorgeant davantage leurs voies urbaines et donc en dégradant leur tissu urbain.
    - Le développement des accès routiers vers ALAÏ en véhicules particuliers depuis les communes plus à l'ouest n'irait pas dans le sens des politiques de transition énergétique : c’est sur les transports en commun que doivent porter les mesures d’accompagnement pour la périphérie ouest au-delà du terminus de ALAÏ. C'est par des transports en commun plus efficaces que l'on doit développer l’accès à ALAÏ depuis ces périphéries ; et avec des parcs-relais aux terminus des lignes concernées (C24 en particulier).

  • Avis déposé par Monsieur M2VR

    Craponne

    La connexion aux autres modes de transport

    Alaï

    - Cette nouvelle ligne a vocation à offrir une alternative à la voiture dans le secteur TASSIN – cœur d’AGGLO ; mais pas à développer les trafics routiers en provenance des communes périphériques plus à l’ouest. Elle doit désengorger TASSIN-La-Demi-Lune et le centre de l’agglomération, faciliter l’accès au centre de l’agglomération depuis ALAÏ et TASSIN-La-Demi-Lune ; mais non pas développer davantage les déplacements routiers (hors transports en communs) de l’Ouest lyonnais vers ALAÏ : ceux-ci doivent au contraire être contenus, donc sans offre routière plus importante,
    - Développer les infrastructures routières d’accès à ALAÏ depuis les communes à l’ouest, cela n'irait pas dans le sens des politiques de transition énergétique. Ce serait aussi fuite en avant qui conduirait à terme à saturation de cette nouvelle infrastructure et ce serait enfin pénaliser ces communes en engorgeant davantage leurs voies urbaines et donc en dégradant leur tissu urbain.
    - Le développement des accès routiers vers ALAÏ en véhicules particuliers depuis les communes plus à l'ouest n'irait pas dans le sens des politiques de transition énergétique : c’est sur les transports en commun que doivent porter les mesures d’accompagnement pour la périphérie ouest au-delà du terminus de ALAÏ. C'est par des transports en commun plus efficaces que l'on doit développer l’accès à ALAÏ depuis ces périphéries ; et avec des parcs-relais aux terminus des lignes concernées (C24 en particulier).

  • Avis déposé par Madame BLANCHARD

    villeurbanne

    Le tracé et l'implantation des stations

    Alaï

    Je souhaite que le métro E aile jusqu’a Bel Air

  • Avis déposé par Madame Huc

    Sain Genis Les Ollieres

    La connexion aux autres modes de transport

    Autres

    Bonjour,
    Je souhaiterais que le metro E ait un terminus gare de la part dieu
    Merci

  • Avis déposé par Madame Blanchard

    Lyon

    Le tracé et l'implantation des stations

    Autres

    Bel air

  • Avis déposé par Monsieur SARRAILLON

    FRANCHEVILLE

    La connexion aux autres modes de transport

    Autres

    CONCERTATION METRO E

    Nous sommes favorables à l'ouverture du Metro E d’Alaï à Bellecour, plutôt au delà de 2030, afin que la poursuite des études de ce projet s'accompagne en même temps des études des opérations concernant toutes les lignes de transports collectifs et les modes actifs assurant l'accès efficace aux nouvelles stations du métro E définies parallèlement. L'objectif de cette planification concomitante est de définir à la fois, les améliorations indispensables pour desservire le plus finement les habitants de tout l'ouest Lyonnais et de la métropole et de valoriser et de «rentabiliser» le métro E, économiquement et socialement.
    Dans le même objectif, il faut dès maintenant envisager l’extension de cette ligne E à la gare de la Part Dieu. (cohérence avec les aménagements à long terme du nœud ferroviaire Lyonnais dont cette gare de la Part Dieu et les 12 lignes SNCF qui la rejoignent sont le cœur du problème.
    De même, une solution d'axe lourd au delà d'Alaï étant aussi nécessaire pour limiter la hausse des entrées d'automobiles de l'Ouest lyonnais hors de la métropole: débranchement du tram-train à Francheville Alaï ou prolongement du métro, c'est a étudier.
    De plus, le SYTRAL ne doit pas évacuer l’étude de lignes de tramway prioritaires sur des voiries dont le réseau dans l'Ouest est effectivement contraint le matin comme souvent dans la métropole, mais rarement « bloqué », dans la mesure où le PLUh prévoit souvent des élargissements d'emprises.

    Cette nouvelle ligne de métro peut ainsi devenir un des axe structurant majeur pour l'organisation efficace des transports en commun de l’Ouest Lyonnais et de la métropole.
    Ce projet n’a de raison d’être que si si les operations suivantes sont réalisés le plus rapidement possible et avant l'ouverture du métro E:
    1- Il faut densifier le réseau de surface pour rejoindre les futures stations de métro. Des liaisons fortes doivent être créées sous forme de tram ou de bus à site propre pour drainer à la fois en étoile (vers les monts du Lyonnais : Grézieux, Vaugneray, Brindas, Messimy, Marcy l’Etoile), mais également en périphérie avec des liaisons fortes entre Ecully, Francheville, Chaponost, St Foy, St Genis Laval et Oullins.
    2- Il faut dynamiser la ligne de tram-train Brignais – Lyon St Paul (avec liaison à Alaï) en l’intégrant au réseau TCL avec une même tarification, en doublant les voies (même sans le tunnel des Deux Amants dans un premier temps) pour augmenter les fréquences , et en étendant eventuellement, ultérieurement cette ligne jusqu’à Givors (ébauche du RER à la Lyonnaise).
    3- Il faut clairement aménager la priorité aux modes alternatif à la voiture, d'abord aux transports en commun en zone dense, c’est une question de santé publique. Il faut ainsi demander à la métropole d'étudier l'abandon du projet d’Anneau des Sciences en organisant les voiries principales en cohérence aux objectifs de la transition écologique et la contrainte du dérèglement climatique.
    4- Il faut développer les parcs relais en périphérie plus éloignée (extrémité de la ligne c24 vers Grézieux par exemple), pas à Alaï.

    On doit imaginer la ville dans 50 ans. Le métro est un premier élément structurant à l’Ouest. Mais il ne faut pas refaire les erreurs du passé.
    On déclasse aujourd’hui une autoroute traversant Lyon.
    On ne peut plus prévoir un périphérique sur une zone dont on ne verra plus la limite avec le centre bientôt. On doit déclasser également Laurent Bonnevay et le tronçon Nord. Enfouir une autoroute ne supprime pas la pollution. La voiture électrique individuelle n’a pas d’avenir au plan écologique (production et recyclage des batteries très problématique, production d’électricité nucléaire augmentée).
    Prioriser les transports en commun par rapport a la voiture, c’est par exemple, développer d’avantage les sites propres ce qui induit plus d’efficacité et donc plus d’attractivité. C’est aussi récupérer les investissements prévus pour le périphérique voiture au profit d’un développement des transports en commun (Métro et Tram et Bus).
    La Zone à Faible Emission mise en place sur Lyon et une partie de Villeurbanne devra être rapidement étendue, il faut donc anticiper et développer une offre attractive des transports en commun.

    Jean Sarraillon
    Le 6 mai 2019

  • Avis déposé par Monsieur Chapus

    Lyon

    Le tracé et l'implantation des stations

    Libération / Constellation / Ménival

    Je souhaite un arrêt a menival et terminus part dieu... merci

  • Avis déposé par Madame Blanchard

    FRANCHEVILLE

    Le tracé et l'implantation des stations

    Autres

    Prolongation du tracé jusqu'à Bel Air avec un parking relais (il y a la place) pour desservir Francheville/Craponne/Grezieu