Foire aux questions

Retrouvez ici toutes les questions pour comprendre le projet.

arrivée de métro en station vue de côté

Le projet

Comment ce projet a-t-il été décidé au SYTRAL ?

L’inscription des études de faisabilité au Plan de mandat 2015-2020 a été approuvée par un vote du Comité syndical en octobre 2014.

La conduite des études préliminaires sur les deux variantes retenues à l’issue de l’étude de faisabilité et la saisine de la CNDP (Commission nationale du débat public) ont été approuvées à l’unanimité par le Comité syndical le 3 avril 2018.

L’ensemble des élus a-il été associé à ces décisions ?

Le PDU 2017-2030 de l’agglomération lyonnaise, dans lequel le projet trouve son origine, a rassemblé l’ensemble des acteurs de la mobilité, publics et privés, pour construire une vision partagée de la mobilité de demain. Il a été construit en cohérence avec les Plans Oxygène et Climat, et en compatibilité avec les SCoT des différents territoires concernés pour la meilleure prise en compte possible des politiques d’urbanisme et de mobilité.

Pourquoi avoir choisi ces 2 scénarios parmi les 12 étudiés ?

Les 2 scénarios retenus sont ceux qui présentent les avantages les plus marqués en termes de :

Qui a décidé de sélectionner ces 2 scénarios ?

Le SYTRAL a pris cette décision, à l’issue d’une analyse multicritères qui lui a permis d’évaluer et de comparer entre eux les différents scénarios étudiés, pour en faire ressortir les deux variantes les plus performantes. Ces deux scénarios ont été retenus par les élus du Comité syndical.

Que va apporter la nouvelle ligne en termes de desserte ?

Cette nouvelle ligne permettra de rejoindre Bellecour ou l’Hôtel de Ville depuis Alaï en moins de 10 mn contre 40 mn en voiture actuellement, ou encore Part-Dieu et Confluence en moins de 30 minutes au lieu d’1 heure aujourd’hui. C’est un gain de temps précieux, au quotidien, pour les habitants et salariés du territoire.

Plus largement, cette nouvelle ligne permettra de mieux connecter l’ouest de l’agglomération aux principaux pôles d’emplois, de culture, de santé, d’éducation, de loisirs.

Quelles sont les principales caractéristiques du scénario Alaï – Bellecour ?

  • La fréquentation journalière estimée est de 50 000 à 75 000 voyageurs.
  • La ligne E pourra se connecter directement, à Bellecour, aux lignes A (vers Perrache/Vaulx en Velin – La Soie) et D (vers Gare de Vaise ou Gare de Vénissieux).
  • Le temps de parcours estimé entre Alaï et Part-Dieu est de 25 et 27 mn avec 2 correspondances.

Quelles sont les principales caractéristiques du scénario Alaï – Hôtel de Ville ?

  • La fréquentation journalière estimée est de 45 000 à 60 000 voyageurs.
  • La ligne E pourra se connecter, à Hôtel de Ville, aux lignes A (vers Perrache/Vaulx en Velin – La Soie) et C (vers Cuire).
  • Le temps de parcours estimé entre Alaï et Part-Dieu est de 29 mn avec 2 correspondances.

Comment les zones d’implantation des stations ont-elles été définies ?

Le choix des zones d’implantation s’appuie sur une évaluation des enjeux urbains, résidentiels et économiques. Ce sont des zones généralement très attractives qui associent des lieux de passage, des commerces de proximité et une densité de population et d’emploi supérieure à la moyenne.

Une description de ces zones d'implantation se trouve dans le dossier de concertation, pages 56 à 62

Différentes options ont été étudiées et sont aujourd’hui présentées dans le cadre de la concertation. Les retours de la concertation seront probablement très éclairants pour le SYTRAL. Ce sujet sera d’ailleurs largement discuté lors des ateliers cartographiques organisés sur chaque secteur.

Pourquoi le métro ?

Le choix du métro découle d’une part des projections de fréquentation attendue, qui impliquent un mode à forte capacité. La fréquentation estimée se situe entre 45 000 et 75 000 voyages/jour en fonction du tracé.

D’autre part, ce mode est la solution la plus adaptée aux caractéristiques du secteur traversé. En effet, le 5ème arrondissement, Tassin et Francheville présentent une topographie complexe, marquée par :

  • des rues étroites et sinueuses, qui rendent difficile l’aménagement d’un site propre en continu tel qu’un BHNS ;
  • une pente de 12 % entre la Presqu’île et le plateau du 5ème arrondissement qu’un tramway ne peut pas gravir.

Le projet se situe à l’horizon 2030. Pourquoi est-ce si long ?

La création d’une nouvelle ligne de métro est un grand projet qui demande du temps. La décision initiale est suivie des phases nécessaires aux études, puis de la consultation des publics, en passant par les procédures administratives, les décisions politiques, et, enfin, les travaux.

Le planning du projet est décrit dans le dossier de concertation, pages 67 et 68

Combien coûte le projet ? 

Le montant du projet est estimé entre 1 et 1,2 milliards d'euros. 

Un point sur le budget et le financement est présenté dans le dossier de concertation, pages 67 à 88.

 

La concertation

Qu’est-ce qu’une concertation préalable avec garant et comment a-t-elle été décidée ?

Le 3 avril 2018, le Comité syndical du SYTRAL a saisi la Commission nationale du débat public (CNDP) avant l'été 2018 sur son projet de création de nouvelle ligne de métro.

La CNDP peut décider d’organiser un débat public ou une concertation préalable avec garant.

Lors de sa délibération du 18 juillet 2018, elle oriente le SYTRAL vers une concertation préalable avec garants

A la différence d’un débat public, la concertation préalable avec garant est organisée par le maître d’ouvrage. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une concertation préalable à l’enquête publique.

A l’issue de la concertation, le SYTRAL prendra un certain nombre d’engagements et les conclusions de la concertation permettront d’orienter les études à venir. Celles-ci contribueront à façonner le dossier soumis à enquête publique.

Quel est le rôle des deux garants ?

Les deux garants veillent à la bonne mise en œuvre du dispositif de concertation et en particulier, à la transparence et à la qualité des informations diffusées ainsi qu’à la possibilité, pour tous, d’y avoir accès et de pouvoir émettre un avis.

  • Ils seront aussi en charge de la rédaction du bilan à l’issue de la concertation.
  • Ils sont tenus à une obligation de neutralité et ne se prononcent pas sur le contenu du projet.

Vous les retrouverez lors des réunions publiques et de la plupart des rencontres de la concertation.

Où se déroule la concertation ?

Les rencontres de la concertation sont naturellement concentrées sur les villes directement concernées par le projet à savoir Lyon, Tassin-la-Demi-Lune, Francheville.

Pour autant, la concertation s’adresse à tous. Le dispositif proposé laisse la possibilité de contribuer en ligne ou de participer aux réunions publiques ou de s’inscrire aux ateliers cartographiques et ateliers techniques. En effet, pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer dans les lieux de la concertation, la plateforme participative permet de participer facilement depuis chez soi.

Quels dispositifs sont proposés au public ?

Le SYTRAL vous propose un large panel de solutions pour vous informer et contribuer, depuis chez vous ou près de chez vous.

Pour vous informer, le SYTRAL met à la disposition de tous :

  • Des documents permettant de comprendre le projet : dossier de concertation, synthèse, dépliant...
    Retrouvez les sur la page médiathèque.

Pour participer, donner votre avis et poser vos questions, différentes solutions vous sont proposées :

  • Retrouvez toutes les rencontres organisées dans l'agenda : réunions publiques, ateliers cartographiques ... 
  • Rendez-vous sur la page "mon avis, ma question" pour poser votre question et donner votre avis.

Est-ce que tout le monde peut contribuer, et sous quelle forme ?

La contribution de tous est attendue : usagers, particuliers, associations… Il est possible de donner son avis et de poser des questions lors des réunions, dans les registres papiers ou sur la plateforme. De véritables options sont ouvertes à la contribution. 

Quelles sont les contributions attendues par le SYTRAL ?

La concertation est bien entendu ouverte à tous et à tous les sujets. Le SYTRAL espère pour sa part que la contribution sera la plus riche possible autour des 3 thématiques suivantes :